Alexandra Allard


Alexandra ALLARD – Peintre.

Née à Paris en 1952, vit et travaille à Nice depuis 1986. En 1974, diplômée de l’école de l’ENSBA de Paris (Ecole nationale supérieure des Beaux Arts Paris Quai Malaquais) avec comme président de jury le peintre Pierre Soulages. De 1974 à 1976, travaille pour l’artiste Hans Hartung puis apprend la gravure avec Henri Goetz . Elle obtient le certificat des techniques de restauration avec Nicolas Wacker chef de laboratoire de restauration au Musée du Louvre à Paris. 2000. DEA Arts Plastiques Sorbonne Paris-I Agrégée Bi-ad-Histoire des arts.

Admise au salon Jeune Peinture au grand Palais à Paris ou à Art Bruxelles, ayant exposé à Istambul (Turquie), Naples (Italie), Irun(Espagne), Zezged (Hongrie), en Autriche, à Lausanne et Bern ( Suisse).

Dans l’histoire du Peintre-Il y a eu le corps en mouvement avec des thèmes récurrents, L’Envol, Les Sauts, Le Peintre à la Tête d’oiseau, Icare, jusqu’à l’exposition rétrospective de 2011 Dialogues mouvementés à Beaune au Musée des Beaux Arts ( le Fonds Alexandra ALLARD du Musée des Beaux arts de Beaune a 137 œuvres depuis 1992 et le Fonds Alexandra Allard du Musée de la Citadelle de VilleFranche sur Mer a 10 œuvres depuis 2011).Dans la relation du Corps humain à l’oiseau il y a eu souvent des liens ; anatomique, si on considère que l’Aile de l’oiseau a des os similaires à ceux du bras humain (Toile acquise par la Mairie de Tourette-Levens- Salle des Mariages-2003).

Dans l’histoire de l’oiseau dans la peinture du corbeau« Apkallu » à « A Vol d’oiseau » - Lorsque l’oiseau symbolise l’homme, il est imparfait, capable de s’élever spirituellement mais devant sans cesse revenir aux biens matériels (Conférence des oiseaux Farid Al Din Attar -1177) A cet oiseau toujours susceptible de nous traverser sans crier gare, il a sans s’en rendre compte, il faut l’admettre devant et dessus cette liberté imprescriptible….« par tous ses yeux l’oiseau voit l’ Ouvert » (R.M.Rilke Elégie à Duino p.568).

Il y a « un concept oiseau » pour extraire de la forme la construction d’un fait pictural. Corbeau, Colombe, Goéland, Grue, Pélican, Ibis, Flamand rose, Cygne, Chouette, Chardonneret.. tous les oiseaux ont un langage du corps que la peinture peut exprimer à nouveau.

Avec des médiums aussi simples et efficaces que l’aquarelle et la pierre noire les oiseaux d’Alexandra Allard traversent notre univers mural et pictural et se posent enfin pour mieux s’exposer sur tous les supports.

Ses œuvres sont visibles : Musée des Beaux Arts de Beaune (Côte d’or) Musée de la Citadelle de Villefranche /mer (Alpes maritimes) Mairie de St Laurent du Var, Mairie de Tourette Levens (Salle de Mariages), Centre Culturel André Malraux Villeneuve Loubet. Collection Caisse d’Epargne PACA Nice. Collection Hewlett Packard Californie. Collection Ericsson Bern. Artothèque l’Art tisse Valbonne Sophia Antipolis (Alpes Maritimes), L’artothèque de Draguignan (Var)